Une démarche de Coaching propose un espace différent, de temps et de lieu, où il est possible de prendre du recul et donner du sens à son action. C’est un accompagnement qui va aider à percevoir la dimension symbolique de son action et de son rôle afin d’initier une transformation.

C’est une expérience avant tout humaine qui instaure un lien. Dans cette relation, s’engage un mouvement réflexif favorisant la distance et l’intégration d’expériences. Pour la personne accompagnée en coaching, il s’agit donc de devenir plus consciente et de s’installer, à travers une conscience élargie, dans une position plus mature et autonome.

L’espace ouvert par le coaching est un espace de parole. Sollicitée, accueillie, respectée, elle devient la matière même du processus d’accompagnement.

Ma démarche en Coaching s’inscrit principalement dans une approche systémique.

Elle propose de voir les choses, non pour leur contenu, mais en termes de processus dans une logique de réciprocité et de circularité : regarder deux éléments a priori isolés apparaître dans le mouvement de leur échange. C’est cet échange qui fait exister les éléments de l’ensemble : « j’influence ceux qui m’influencent ».

La Contre-Clef repose sur ce mécanisme.

Le but de l’approche systémique est aussi de concilier son besoin de sécurité et sa capacité à remettre en cause sa propre vision du monde. Pour ouvrir ces possibilités, il est important de devenir perméable à ce qui arrive, à se laisser toucher, saisir, par le monde.

« …à l’unisson de ce qui ne cesse de survenir « .

Charles Juliet – « Traversée de nuit »

Et si cette remise en mouvement que propose le Coaching  commençait aussi par donner sa juste place au corps ?

Selon la problématique de chacun, il peut être utile de compléter une démarche d’accompagnement et de coaching par un travail de relaxation et de conscience corporelle.